Celui qui ne demande rien….

Pourquoi pas co-construire votre formation d’anglais professionnel avec votre employeur en utilisant votre CPF?

Vous avez besoin d’anglais au niveau professionnel et aimeriez développer vos compétences de communication et compréhension. Vous pouvez être force de proposition et présenter votre projet de formation, soutenu par un pdf détaillant la formation de votre choix, fourni par le site moncompteformation.fr au service RH de votre employeur.

Votre employeur pourrait même contribuer au financement de votre projet!

https://www.moncompteformation.gouv.fr/espace-public/salarie-co-financez-votre-formation-avec-votre-employeur

La certification QUALIOPI

La certification, gage de qualité

English Performance Coaching est désormais certifié QUALIOPI pour les actions de formation.

Cette certification atteste de la qualité du processus mis en oeuvre par l’organisme de formation, conformément aux critères du référentiel national unique (décret juin 2019). Le Ministère du Travail est l’autorité responsable de la certification qualité.

Une certification qualité unique

Le processus d’attribution de la certification est rigoureux et normé. Après un audit initial, elle peut être délivrée par un organisme certificateur accrédité par le COFRAC ou par une instance de labellisation reconnue par France Compétences pour une durée renouvelable de 3 ans.

QUALIOPI permet de faire appel à des fonds publics ou mutualisés.

Objectifs QUALIOPI

Pour les candidats à la formation :

  •  Être rassurés quant au professionnalisme de l’organisme de formation selectionné;
  • Prétendre à la prise en charge financière;
  • Gérer plus facilement et simplement leur parcours professionnel, notamment dans le cadre du CPF

Pour les employeurs :

  • Être rassurés quant au professionnalisme du PAC choisi par leurs salariés;
  • Prétendre à la prise en charge financière
  • Simplifier et guider les démarches formation pour leurs collaborateurs

JEAN EDOUARD COUDERC. DIRIGEANT. HAKA STRATEGY

Jean-Edouard Couderc 2

Pratique, intensif, efficace.

Une très bonne mise en confiance qui m’a permis rapidement  de pouvoir parler sans trop d’hesitation. Je dois continuer de pratiquer. Je recommande.

Anglais professionnel – dans le concret

Les personnes qui ont besoin d’améliorer leurs compétences en anglais professionnel n’auront pas forcément les mêmes parcours d’apprentissage que les autres apprenants.

Souvent confrontées aux situations qui peuvent les mettre mal à l’aise et où les enjeux sont importants, elles ont besoin d’une approche différente à ceux qui désirent renforcer leur niveau pour les raisons d’éducation, de culture générale ou des motivations personnelles comme les voyages ou se rapprocher d’un nouveau membre de sa famille.

La mise à jour de ses lacunes en anglais en situation professionnelle est une expérience difficile à vivre qui peut secouer sa confiance en soi. L’appréhension de devoir accomplir un travail en anglais quand on manque de préparation et de ressources est une source de stress.

C’est pour ces raisons que la formation d’anglais professionnel en immersion est conçue pour répondre aux besoins fonctionnels immédiats. On travaille ensemble dans le concret sur l’objectif de communication qui est fixé pour désamorcer l’appréhension et diminuer le stress tout en renforçant les compétences et la confiance en soi. On trouve ensemble le vocabulaire, les structures, les informations nécessaires et se donne le temps de mettre en pratique, faire, refaire, questionner, corriger…. perfectionner.

Vous êtes l’expert dans votre domaine et vous savez ce que vous avez à faire au niveau professionnel. Vous n’avez peut-être pas le temps et loisir de vous embarquer sur une formation de fond pour étoffer vos connaissances en anglais de façon plus générale, mais vous avez besoin d’une solution pour une difficulté plus immédiate qui se profile. L’accompagnement d’un coach anglais d’affaires dans son rôle de soutien va structurer votre approche et vous aider à faire face à ce challenge d’une manière efficace tout en restant dans le concret.

Un taux de satisfaction client à 95%!

Les séjours en immersion de fin de semaine d’English Performance Coaching ont obtenus un taux de satisfaction client de 95% selon les statistiques du bilan qualité. Opérationnel depuis début 2017, ce bilan est très satisfaisant.

Mais pourquoi pas 100% pour toutes les critères qualité? En fait le point qui pourrait être  amélioré pour certains clients, même s’ils ont atteint leurs objectifs pour le séjour, est le niveau de confiance pour mettre en pratique. Et la raisonnement donnée est souvent « Je n’ai pas assez travaillé, il faudrait que je travail plus ». On devient pendant le séjour conscient de ses lacunes et limitations (ce qui est normal et sain dans un cycle d’apprentissage). Pour ces clients il y a un travail personnel à fournir après le séjour afin de bien ancré ses nouvelles compétences et pouvoir mettre son anglais professionnel en application en toute confiance. Il faudrait qu’ils adhèrent au programme de travail personnel qu’on élabore ensemble en fin de séjour…

Cette impression peut être atténuée par la continuation de l’accompagnement coaching pour son projet d’anglais professionnel avec le « Post Stay Package ». Très souple cette formule se fait selon vos envies et contraintes, en face à face, ou à distance par zoom et peut être concentré sur une journée, ou espacé et morcelé dans le temps.  

Validation Externe Bright

English Performance Coaching a choisi les tests Bright en tant que validation externe de votre formation.

Test Bright Language

Chaque test disponible en ligne dure de 45 à 60 minutes et se compose de 2 parties :

• grammaire et structures
• compréhension orale

Les deux parties consistent en 60 questions chacune. Les résultats sont notés sur une échelle de 0 (débutant) à 5 (bilingue). Bright Language peut les comparer au niveau linguistique exigé dans les différents postes au sein de l’entreprise.

Une fois complété, vous recevez un certificat avec un rapport expliquant votre score et vos compétences ainsi qu’un document présentant les points à améliorer.

http://brightlanguage.com/tests-generaux-bright-language/?lang=fr

 

Test BLISS, Bright Language 

Le test BLISS évalue de manière précise les compétences en communication orale. Les tests Bright Language sont reconnus en tant que norme internationale d’évaluation.

BLISS associe une évaluation en ligne et un test de communication orale par téléphone, ce qui permet d’obtenir une idée précise des compétences de communication orale. Le test BLISS est extrêmement complet : il évalue la compréhension écrite et orale ainsi que les compétences de communication orale du candidat.

Compréhension écrite et orale à faire en ligne (45 à 60 minutes) :
• vocabulaire
• grammaire et structures
• syntaxe
• richesse et complexité

Expression orale par rv téléphonique (20 minutes) :
• prononciation
• intonation
• aisance
• compréhension orale
Une fois complété, vous recevez un certificat avec un rapport expliquant votre score et vos compétences ainsi qu’un document présentant les points à améliorer.

http://brightlanguage.com/bliss/?lang=fr

J’ai peur….

De ne pas me faire comprendre, de ne pas comprendre l’autre, de dire une bêtise, de faire une bêtise, d’être ridicule, de ne pas pouvoir m’exprimer comme je veux, de manquer de nuance, de ne plus avancer dans ma carrière, de padre mon boulot, de perdre le marché, d’embêter les autres, de ne pas être à l’hauteur, d’être jugé….

C’est une dure réalité pour de nombreux professionnels qui font leurs premiers pas opérationnels dans une langue étrangère et malheureusement en tant que Business English Coach, j’ai entendu ces craintes exprimées à tous les niveaux des organisations.

Les ressources humaines, bien sûr, accompagnent souvent leur employés avec les solutions de formation pour les aider à se préparer à faire leur travail en anglais. Mais le niveau de stress généré par le travail en anglais ou une autre langue étrangère peut être énorme. L’anxiété peut être causée par simplement le fait de prendre un appel téléphonique basique, jusqu’à l’idée de faire une conférence ou négocier un contrat. L’appréhension est la même quel que soit le niveau auquel les gens travaillent lorsqu’il s’agit de commencer à travailler dans une langue autre que votre langue maternelle.

Que pouvons-nous faire, pour aider à réduire cette anxiété?

  1. Bienveillance, compassion et empathie avec vos collègues, partenaires, clients et fournisseurs étrangers. Aidez-les et encouragez-les à communiquer et soyez patients.
  2. Les entreprises peuvent créer un environnement sûr et sans jugement pour permettre aux employés d’améliorer leurs compétences linguistiques en communication interne, avant de les envoyer « en mission critique sur le terrain ». Essayez d’établir de petits défis pour renforcer la confiance en soi.
  3. Utiliser les outils tech disponibles pour faciliter la communication et offrir un filet de sécurité aux personnes moins sûrs de leurs compétences linguistiques.
  4. Reconnaître l’effort et l’amélioration dans les compétences linguistique de vos salariés. Comme nous le savons tous, un peu de reconnaissance fait beaucoup pour la morale et la motivation
  5. Natifs anglophones, ralentissez et simplifiez votre language ex: remplacez « wonky » par « not straight ». Essayez de vous caler au niveau de compréhension de votre interlocuteur pour gagner du temps dans le long terme.

Pourquoi l’anglais est indispensable au travail

1.500 millions de personnes dans le monde parlent anglais et les effets de la globalisation se font ressentir dans les entreprises.

  • L’anglais prime dans les entreprises francophones

Après le français bien sûr. Pour beaucoup de postes les recruteurs exigent aujourd’hui les compétences en anglais

  • L’anglais pourrait booster votre carrière

Si vous n’avez pas besoin d’anglais aujourd’hui, ce n’est sûrement qu’une question de temps. Les cadres et les salariés ont plus d’opportunités en France dans les multinationales ou à l’étranger.

  • Les personnes qui connaissent l’anglais gagnent plus

En Suisse, ceux qui parlent anglais gagnent 18% en plus. On ne connait pas les chiffres exacts pour la France mais qu’il y ait un impact sur le salaire ne fait pas de doute.

  • L’anglais est la langue du commerce, de la science et de la technologie

Depuis quelques années le commerce international utilise l’anglais, les articles scientifiques sont anglais, et la technologie aussi passe par l’anglais.

  • L’anglais est la langue la plus utilisée sur internet

Il est dit que 80% des données sur le net sont en anglais. Si vous voulez rester informé….

  • L’anglais est la langue la plus rentable à apprendre

Certes la formation est un investissement en termes de temps de d’argent mais vous en sortirez gagnant dans votre carrière.

Voici cinq erreurs courantes que les apprenants commettent – et comment les corriger…..

  1. Avoir un complexe

Pour apprendre, améliorer et vraiment utiliser votre langue cible, vous avez besoin de parler. C’est l’étape où les apprenants peuvent se sentir timides ou peu sûrs d’eux, avoir peur de la grammaire ou des mots mal prononcés. La peur de l’inadéquation professionnelle et du jugement peut également avoir un impact énorme.

La clé est peut-être un environnement d’apprentissage où l’erreur est acceptée et où la concentration sur les aspects positifs nourrit la confiance en soi. Il est conseillé de faire des petits pas «can-do »  en se concentrant sur les besoins réels de communication professionnelle

  1. Ne pas assez écouter

L’écoute est la compétence communicative que nous utilisons le plus, mais il peut être difficile de pratiquer à moins de vivre dans un pays étranger ou d’assister à des cours de langue immersive.

La solution ? Trouvez de la musique, des podcasts, des émissions de télévision et des films dans la langue cible, et écoutez, écoutez, écoutez, écoutez aussi souvent que possible. Essayez d’imiter ce que vous entendez.

  1. Une seule méthode

Les apprenants en langues qui utilisent des méthodes multiples ont l’occasion de pratiquer différentes compétences et de voir les concepts expliqués de différentes manières progressent mieux.

Pour l’auto-apprentissage, essayez une combinaison de manuels, de leçons audio et d’applications d’apprentissage des langues.

  1. Pensée rigide

Les linguistes ont constaté que les apprenants ayant une faible tolérance à l’ambiguïté ont tendance à se débattre avec l’apprentissage des langues et peuvent être désorientés et stressés dans une approche d’immersion.

Difficile de changer qui vous êtes ! Mais essayez les recherches rapides d’information et les exercices de résumé rapide de vidéo ou de texte.

  1. Un manque de curiosité

Dans l’apprentissage des langues, l’attitude peut être un facteur clé dans la façon dont un apprenant progresse et quelqu’un qui s’intéresse à la culture et à la langue cible aura plus de succès dans ses études de langues.

Soyez curieux ! Remettez tout en question !

Tendances pour l’apprentissage d’anglais

E-learning, MOOC, webinars, séjours en immersion…..Une chose est sûre : les salariés motivés pour améliorer leur niveau ont l’embarras du choix.

Faisons un petit point….

L’E-learning

A condition d’avoir déjà un niveau d’anglais intermédiaire (B1) et une bonne dose de discipline, la formation à distance promet de bons résultats. Elle peut s’adapter aux contraintes professionnelles et s’associe souvent avec les cours par téléphone.

Le webinar

Une conférence en ligne qui propose aux apprenants de se connecter depuis leur lieu de travail aux cours thématiques qui les intéressent. Elles s’adressent aux personnes ayant un niveau B1 à C1. Elles demandent de la rigeur et au cas écheant génère des abandons. Ne cherchez pas l’interactivité dans cette formule.

Les MOOCS

Très en vogue mais avec une offre assez limitée pour l’apprentissage d’anglais.

« Un cours en ligne massivement ouvert (MOOC /muːk/) est un cours en ligne visant une participation illimitée et un accès ouvert via le web. En plus du matériel didactique traditionnel comme les conférences filmées, les lectures et les ensembles de problèmes, de nombreux MOOC offrent des forums d’utilisateurs interactifs pour soutenir les interactions communautaires entre les étudiants, les professeurs et les assistants d’enseignement. « . (Wikipedia)

Finalement, même si l’outil numérique présente des avantages, les salariées sont attachés au contact humain pour apprendre une langue et les formations dites « généralistes » perdent du terrain. Les salariées préfèrent les cursus opérationnels, notamment les sessions intensives ou les stages en immersion permettant de se concentrer sur des faits de langue ciblés.